La Commission recommande l’inspection de neuf réacteurs en Europe

2012-12-18T14:27:52+00:00

Les anomalies découvertes dans la cuve d’un réacteur nucléaire en Belgique devraient conduire au contrôle de toutes les installations similaires dans l’Union européenne, mais cette décision appartient aux Etats, la Commission européenne n’ayant pas le pouvoir de l’imposer. « Les autorités vont faire ces contrôles, cela semble évident », a déclaré Marlène Holzner, la porte-parole du Commissaire à l’Energie Gunther Oettinger. La sûreté de 22 réacteurs, dont neuf situés en Europe, est en jeu depuis la découverte de potentielles fissures sur la cuve du réacteur numéro 3 de la centrale de Doel, située près d’Anvers, a révélé l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) belge. Le fabricant de cette cuve, le groupe néerlandais Rotterdamsche Droogdok Maatschappij, qui a depuis cessé ses activités, a en effet livré 21 autres cuves, dont l’une équipe le réacteur numéro 2 de la centrale belge de Tihange, près de Liège. Les centrales de Doel et Tihange sont exploitées par Electrabel, filiale belge du groupe français GDF-Suez. Elle totalise 7 réacteurs dont la conception et les équipements sont différents. L’Union européenne compte 147 réacteurs répartis dans 14 pays, dont 58 en France. Seuls 38 réacteurs ont à ce jour été inspectés.

Partager