La Pologne devient zone-franche

2014-03-15T18:56:43+00:00

Le gouvernement polonais a décidé mardi 11 mars d’exonérer d’impôts jusqu’en 2020 l’extraction de gaz de schiste, a indiqué le Premier ministre Donald Tusk. Il a précisé qu’après cette date, les impôts « ne devraient pas dépasser 40% des revenus d’exploitation ». Il s’agit pour Varsovie de mettre tous les voyants au vert pour attirer les investisseurs, quelque peu refroidis par des puits secs.

Indépendance énergétique

« Nous avons adopté des solutions destinées à encourager l’exploration de gaz de schiste », dont une exemption d’impôt de son exploitation jusqu’en 2020, a déclaré Donald Tusk, selon les propos rapportés par l’AFP. Une cinquantaine de forages ont jusqu’à présent été réalisés en Pologne. Une première extraction, à titre expérimental, avait été lancée en juillet 2013. Avec des réserves évaluées  entre 800 et 2 000 milliards de m3, la Pologne avait suscité un fort intérêt des compagnies pétrolières mais les premiers forages ont été décevants, poussant certaines d’entre elles à renoncer. Ce régime fiscal vise donc à entretenir la flamme et persévérer dans la voie des gaz de schiste. La Pologne est en effet largement dépendante de son voisin russe pour son approvisionnement en gaz. Le pays mise beaucoup sur les hydrocarbures non-conventionnels pour se libérer, au moins partiellement, de cette dépendance. Les 38 millions de Polonais consomment actuellement 15 milliards de m3 de gaz par an, dont deux tiers sont importés de Russie.

Partager