L’Algérie exploitera commercialement les gaz de schiste en 2022

2014-12-08T10:31:30+00:00

« L’exploitation commerciale du gaz de schiste en Algérie devrait commencer en 2022 avec une production de 20 milliards (mds) de m3, a annoncé, le dimanche 7 décembre à Alger, le p-dg de la société publique d’hydrocarbures Sonatrach, Saïd Sahnoun, rapporte l’AFP.

« Nous comptons entamer la phase-pilote de l’exploitation des ressources non conventionnelles en 2019 », a indiqué M. Sahnoun lors d’une rencontre internationale sur le pétrole et le gaz à Alger, précisant que la Sonatrach prévoyait « de renforcer ses capacités de production de gaz de schiste grâce à l’intensification des investissements afin d’atteindre les 30 mds de m3 à l’horizon 2025-2027″.

Selon M. Sahnoun, les ressources techniquement récupérables de gaz de schiste sont estimées à près de 700 Tcf (trillion de pieds cubes), soit plus de 19.000 mds de m3. Quant au dernier rapport du département américain de l’Energie (DoE) sur les réserves des hydrocarbures non conventionnels, il classe l’Algérie au 3e rang mondial, juste après la Chine et l’Argentine, en termes de réserves de gaz de schiste récupérables.

Le responsable de l’entreprise publique a également indiqué que la Sonatrach allait investir 90 mds de dollars dans le cadre de son plan de développement quinquennal destiné à accroître ses capacités de production, en dépit de la chute des cours du pétrole. En juillet, le groupe avait évoqué la somme de 100 mds de dollars. L’objectif de ce programme est notamment « d’exploiter de nouvelles zones insuffisamment explorées et de prouver l’énorme potentiel de l’Algérie en offshore« , a précisé M. Sahnoun.

En Algérie où les hydrocarbures comptent pour 97% des recettes d’exportations, les réserves en gaz conventionnel prouvées sont estimées à plus de 4.000 mds de m3 et celles en pétrole à plus de 12 mds de barils. Le pays produit actuellement 80 mds de m3 par an et ambitionne de doubler cette production dans les dix prochaines années.

Source : AFP

Partager