L’Algérie signe un accord de livraison de GNL avec l’Egypte

2015-01-06T11:07:12+00:00

L’Algérie et l’Egypte ont conclu le 29 décembre dernier, un accord pour la livraison de 750 000 m3 de GNL à l’Egypte répartis en six cargaisons au cours de cette année 2015, a rapporté l’agence APS. Cet accord a été signé par des responsables de Sonatrach et de l’Egyptian Gas Holding (Egas) en présence du ministre de l’Energie, Youcef Yousfi et du ministre égyptien du pétrole et des ressources minières, Chérif Ismaïl.

Selon les explications fournies par M. Ismail dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie de signature, les six cargaisons de 125.000 m3 de GNL chacune sont destinées à consolider la couverture de la demande interne de l’Egypte estimée entre 45 et 50 cargaisons.

Les deux parties vont entamer, la troisième semaine de ce mois de janvier, de nouvelles négociations sur la contribution de l’Algérie à la couverture de la demande égyptienne en gaz entre 2016 et 2020. Ces négociations débuteront au Caire et devront s’achever en février à Alger, a précisé le ministre égyptien du pétrole et des ressources minières.

Le responsable égyptien a également indiqué que son pays, qui avait reçu six réponses à son appel d’offres, avait préféré « traiter avec l’Algérie en matière d’approvisionnement en gaz naturel du fait qu’elle compte parmi les plus grands exportateurs au monde ». De son côté, M. Yousfi a fait savoir que les cargaisons algériennes sont « faibles par rapport aux capacités de Sonatrach ».

Enfin, les deux parties ont évoqué le renforcement de la coopération énergétique entre les deux pays notamment en matière d’hydrocarbures. Il a ainsi été question de la possible création d’une joint-venture d’exploration et de prospection et l’échange d’expériences dans le domaine de l’exploitation du gaz de schiste. Les autres sujets abordés sont « la possibilité de mettre au profit de l’Algérie l’expérience égyptienne en (en matière de) forage offshore » ou encore « la possibilité pour l’Algérie d’exporter les gaz de propane et butane vers l’Egypte », selon M. Yousfi.

Source : APS

Partager