L’Algérie signe un MoU sur l’énergie avec l’UE

2013-07-08T20:31:50+00:00

L’Algérie et l’Union européenne ont paraphé dimanche à Alger un Memorandum of Understanding (MoU) couvrant le domaine de l’Energie au sens large. En négociation depuis 2008, cet accord préliminaire établit : « un cadre de coopération qui couvre l’ensemble des sujets d’intérêt commun, à savoir les hydrocarbures, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, la réforme du cadre législatif et réglementaire, la progressive intégration de nos marchés de l’énergie, le développement des infrastructures d’intérêt commun, le transfert de technologie et le développement local », s’est félicité José Manuel Barroso, président de la Commission européenne.

L’Algérie a déjà été invitée à participer à une réunion du groupe euro-méditerranéen de coopération dans le domaine du gaz (GCG) prévue en décembre à Bruxelles et consacrée notamment au Plan solaire méditerranéen (PSM). « L’Algérie aura son mot à dire lors de cette réunion », a affirmé José Manuel Barroso. Alger fournit actuellement entre 13 et 15% des besoins en gaz naturel du Vieux Continent grâce à deux gazoducs avec l’Italie et l’Espagne, ce qui fait de ce pays le troisième fournisseur de gaz de l’Europe après la Russie et la Norvège.

 

Partager