L’Angola exporte désormais du GNL

2013-06-17T17:39:47+00:00

La compagnie Angola LNG a annoncé, par voie de communiqué, avoir expédié sa première cargaison de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) de son terminal de Soyo, dans le nord du pays, à destination du Brésil. Ce premier navire a été vendu à la compagnie angolaise de pétrole Sonangol et est acheminé au Brésil par le navire méthanier « SS Sonangol Sambizanga » d’une capacité de 160 000 m3. C’est Petrobras qui recevra le gaz.

5,2 Mt GNL par an

« L’objectif d’Angola LNG est d’être un fournisseur fiable et compétitif, un partenaire sérieux et un acteur modèle pour le développement économique de l’Angola », a indiqué António Órfão, le président de la société angolaise, qui a affirmé être en négociation avec d’autres potentiels clients étrangers.

Le lancement de la production était initialement prévu en février 2012 mais des difficultés et incidents techniques, dont deux incendies dans l’usine de liquéfaction de gaz dans le nord du pays, à la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), ont retardé projet, rappelle l’AFP. Lancé en 2007, il a nécessité 10 milliards de dollars d’investissement et doit permettre à l’Angola de produire et commercialiser 5,2 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an pendant 25 à 30 ans à destination des Etats-Unis, de l’Europe et du Japon.

Les investisseurs de ce projet sont la compagnie nationale Sonangol (22,8%), le groupe américain Chevron (36,4%), la société britannique BP (13,6%), Total (13,6%) et le groupe italien ENI (13,6%). L’Angola est le deuxième producteur de pétrole d’Afrique derrière le Nigéria.

 

Partager