Le blocus du site de Fos-Caban est levé

2014-05-06T10:00:26+00:00

La CGT a levé le 2 mai le blocus d’un site de LyondellBasell à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), après avoir obtenu l’organisation d’une réunion en préfecture sur l’offre de reprise de la raffinerie de Berre-l’Etang, formulée par Sotragem et rejetée par le groupe américain. Le syndicat empêchait l’accès au site pétrochimique de Fos-Caban depuis le 22 avril.

2ème chance ?

« Le blocage a été levé parce que nous avons réussi à obtenir une double réunion, une avec LyondellBasell, l’autre avec Sotragem afin que les élus locaux puissent juger de l’offre » de la société monégasque, a déclaré à l’AFP le délégué CGT Guy Desmero, secrétaire du comité d’entreprise, à l’issue d’une rencontre avec le préfet de région Michel Cadot. « Au moins on aura eu l’impression que Sotragem aura été traité en toute bonne foi et honnêteté », a-t-il ajouté.

La préfecture avait auparavant annoncé, dans un communiqué, la tenue de « deux réunions de travail le vendredi 9 mai (…), sous condition de la levée du blocage ». « L’une sera consacrée à la présentation du projet de l’offre de reprise de la raffinerie de Berre », « l’autre permettra de préciser les engagements de LyondellBasell pour garantir l’avenir du site pétrochimique de Berre et préciser la méthode de suivi de ces engagements avec les partenaires locaux », précisait-elle.

L’offre de Sotragem a été rejetée le 16 avril par LyondellBasell, estimant qu’elle ne présentait « pas de conditions commerciales acceptables » et « aucune garantie pour un redémarrage effectif de la raffinerie et une reprise viable de ses activités ». Cette société à capitaux italiens et slovaques spécialisée dans le négoce de produits pétroliers et de gaz GPL a cependant fait part de son souhait de poursuivre les discussions. A moins de revaloriser sensiblement l’offre de reprise, il est peu probable que la compagnie américaine change d’avis. De son côté, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a pris acte la semaine dernière des engagements de LyondellBasell pour dépolluer le site de Berre-l’Etang et ainsi lui assurer un nouveau futur.

 

Partager