Le Havre : premier port français à réaliser l’avitaillement en GNL d’un paquebot de croisières

2016-05-12T19:28:25+00:00

2016_05_11_AIDAprima_Une_premiere_en_France[1]_Page_1_Image_0002Pour la première fois en France, le port du Havre a effectué le 10 mai 2016 l’avitaillement en GNL d’un paquebot en escale commerciale. Le navire AIDAprima est le premier paquebot de croisière à disposer de groupes électrogènes à double carburation capables de fonctionner avec du GNL lors de ses séjours à quai. 

A l’issue d’un test réalisé le 3 mai 2016, le port normand a été en mesure de procéder à l’approvisionnement du navire, à l’aide de camions de GNL, indique Haropa, l’opérateur des ports du Havre, Rouen et Paris, dans un communiqué publié le 11 mai.

Grâce à ses groupes électrogènes à double carburation pouvant utiliser tous les carburants marins traditionnels comme du GNL, l’AIDAprima – qui appartient au croisiériste allemand Aida Cruises – peut être alimenté en gaz naturel liquéfié lorsqu’il se trouve à quai.

Par ailleurs, ce navire est le premier au monde à être équipé d’un système à trois étapes pour le post-traitement des gaz d’échappement, précise également le communiqué déjà cité. Une technologie qui permet de réduire encore les émissions par rapport à l’utilisation de carburants à basse teneur en soufre autorisés.

Le port du Havre est « parmi les premiers ports mondiaux capables d’effectuer ce ravitaillement », ajoute Haropa qui a lancé en 2014 le projet SAFE SECA qui vise « à répondre aux exigences de la convention Marpol VI pour les zones d’émissions de soufre contrôlées (Seca) mais aussi à la directive européenne sur le déploiement à l’horizon 2025 de stations d’avitaillement en carburants alternatifs ».

Image : Haropa

Partager