Le Maroc lance un projet de développement gazier

2014-12-16T18:42:47+00:00

Le Maroc compte investir d’ici 2021, un total de 4,6 milliards de dollars, dans un projet de développement du gaz naturel liquéfié (GNL), rapporte l’AFP. Alors que la demande devrait croître sensiblement au cours des prochaines années, assurer les besoins du pays en électricité « est une course contre-la-montre », fait valoir le pays. A terme, le Maroc espère ainsi produire 2700 mégawatts d’électricité à partir du GNL.

Par ce projet, le gouvernement, qui vient de supprimer les subventions sur le fioul industriel et le gasoil dans le cadre de ses efforts pour réduire le déficit public, compte également « offrir plus d’alternatives aux industriels ». Une phase ultérieure consistera à raccorder directement les consommateurs marocains à un futur réseau gazier, en lieu et place des bouteilles de gaz.

Plus gros importateur d’énergie de la région Moyen-Orient et Afrique du nord, le Maroc s’est lancé au cours des dernières années dans un vaste programme de développement des énergies renouvelables, qui doivent lui permettre de couvrir 42% de ses besoins en 2020. Il mise à la fois sur le solaire et l’éolien, et le plus grand parc éolien du continent (131 turbines, 301 MW) vient d’entrer en service à Tarfaya (sud-ouest).

Le coût total des différents projets en matière d’énergies renouvelables est estimé à 13,1 milliards de dollars, soit 60% des investissements en énergie du Maroc jusqu’en 2020.

Source AFP

Partager