Le ministre koweïtien du Pétrole démissionne

2013-05-28T16:34:26+00:00

Hani Hussain, le ministre koweïtien du Pétrole, a décidé de démissionner de son poste pour ne pas avoir à répondre à une commission d’enquête le visant, annonce lundi Al-Qabas, un journal local. Le ministre démissionnaire était sur la sellette après un arbitrage commercial qui a coûté des milliards au pays.

Crise politique

Hani Hussain était devenu la cible des députés suite au versement d’une compensation de 2,2 milliards de dollars à Dow Chemical pour l’annulation en 2008 d’un projet avec la Kuwait Petroleum Corporation (KPC). En début d’année, un député avait demandé à entendre le ministre sur cette opération. Selon les media, c’est pour échapper à cette audition que Hani Hussain aurait finalement jeté l’éponge. « Je suis serein à tout point de vue. J’ai fait mon devoir. J’espère que le secteur pétrolier sera épargné par les pressions politiques », a-t-il expliqué. Il faut dire que dans un remaniement la semaine précédente, Hani Hussein avait procédé à la nomination de nouveaux chefs de huit filiales de la KPC et d’autres directions de la compagnie, rappelle l’AFP. Hani Hussain, ancien patron de la KPC, était ministre du Pétrole depuis 15 mois.

Partager