Le montant total des fusions-acquisitions dans l’Oil & Gas en hausse de 16 % en 2016

2017-02-07T11:13:48+00:00

Bakken, North DakotaLa valeur totale des opérations de fusions-acquisitions dans l’Oil & Gas a atteint 395 milliards de dollars en 2016, soit 16 % de plus qu’en 2015, analyse EY dans son Panorama annuel des transactions dans ce secteur.

Dans l’amont, le montant total des transactions en 2016 a baissé de 14 % par rapport à 2015, représentant
130 mds $, précise EY dans un communiqué publié le 7 février 2017. En volume, l’amont totalisait 1 024 transactions, ce qui représente une baisse de 31 % par rapport à 2015. La part de l’amont représentait ainsi 33 % des transactions du secteur Oil & Gas, soit une baisse de 11 % par rapport à 2015. Ce sont les Etats-Unis qui  totalisaient le nombre le plus important de transactions, en nombre comme en valeurs : 76 mds $ en 2016, soit 77 % de plus qu’en 2015.

Dans le secteur midstream, 93 transactions ont été annoncées en 2016 , soit 18 % de moins qu’en 2015. Cependant, en valeur, le montant a été plus important l’année dernière avec 146 mds $, qu’en 2015  113 mds $. Les Etats-Unis et le Canada ont dominé l’activité comptabilisant 89 % du volume des transactions et 93 % en valeur. Trois transactions ont représenté à elles seules les trois-quarts du montant total : la fusion d’ETP et Sonoco Logistics (51,2 mds $), l’acquisition de Spectra Energy par Enbridge (46,6 mds $) et celle de Columbia Pipeline Group par TransCanada (12,2 mds $).

Dans l’aval, les transactions ont représenté 65,9 mds $ en 2016, soit 30 % de plus qu’en 2015. Deux transactions de plus de 10 mds $ ont été réalisés, représentant 36 % de la valeur totale des transactions : l’achat du secteur raffinage et distribution d’Essar Oil en Inde par un consortium dirigé par Rosneft et Trafigura (12,9 mds $), et l’acquisition d’une part de 61 % de NGGD en Europe, par un consortium dirigé par Macquarie  (10,6 mds $).

Enfin, pour ce qui est des services parapétroliers, si « uniquement 176 transactions ont été annoncées dans le secteur », la valeur de ces dernières a atteint un record de 53 mds $, commente EY. Deux transactions « de consolidation verticale » ont été réalisées – l’acquisition de Baker Hughes par GE Oil & Gas et la fusion FMC-Technip – qui totalisent à elles seules 46,6 mds $, soit 88 % de la valeur des transactions réalisées en 2016.

Image : Statoil

 

Partager