Le Qatar va réduire de 90 % le torchage de gaz au terminal GNL de Ras Laffan

2015-05-05T12:33:05+00:00

QATARGAS Terminal LNG Ras Laffan Loading Arms ConnectingLe Qatar a officiellement inauguré le mardi 28 avril une usine de récupération des gaz de torchères qui vise à réduire de 90 % le torchage au terminal méthanier de Ras Laffan, a rapporté l’AFP. Représentant un investissement d’un milliard de dollars, il s’agit du « plus important projet environnemental au monde » affirme Doha.

Opérationnel depuis octobre dernier, le « Jetty Boil-Off Gas Recovery Project »(JBOG) doit permettre de récupérer chaque année environ 821 millions de m3 de gaz, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 300 000 foyers, précisent les responsables qataris. Il permettra également de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’équivalent de 1,6 million de tonnes de CO2 par an.

« Il s’agit du plus grand projet environnemental au Qatar », a déclaré Saad Cherida Al-Kaabi, président de Qatargas, qui gère JBOG pour le compte de la compagnie nationale des hydrocarbures Qatar Petroleum et de RasGas. Le gaz récupéré lors des opérations de chargement de GNL est envoyé vers une centrale de compression où il est comprimé afin de pouvoir être injecté dans le réseau.

Les promoteurs du projet affirment que leurs techniques permettront de diminuer de 90% le torchage au port de Ras Laffan, dans le nord du Qatar, le plus important terminal d’exportation de GNL au monde. Selon M. Kaabi, le projet a été conçu en fonction de critères écologiques et non économiques, « en dépit des prédictions selon lesquelles la production abondante du Qatar pourrait faire face à une concurrence accrue des Etats Unis ou de l’Australie ces prochaines années ».

L’usine, qui fonctionne depuis octobre dernier, a déjà permis de récupérer les gaz émis lors du chargement de plus de 500 bateaux. 3.500 ouvriers ont participé à sa construction qui a nécessité 22 millions d’heures de travail.

Source : AFP / Image : Qatargas (connexion du bras de déchargement pour le GNL).

 

Partager