Le Trophée GEP-AFTP récompense une équipe de Technip

2015-10-26T14:30:04+00:00

Chaque année, le GEP-AFTP remet lors de ses Journées Annuelles des Hydrocarbures (JAH) ses prix de l’Energie. Pour l’édition 2015 des JAH, qui s’est tenue les 21 et 22 octobre dernier, le Trophée a été attribué à une équipe de Technip pour ses travaux qui ont permis de réaliser « une avancée majeure dans la technologie de vapocraquage » : la suppression du cycle de réfrigération à l’éthylène. Une innovation qui vise à réaliser d’importantes économies d’investissement et de réduire les coûts de maintenance.

« Dans toutes les technologies existantes, le schéma de procédés d’un vapocraqueur comporte au minimum trois compresseurs principaux : un des gaz craqués, un autre de propylène et un troisième d’éthylène », rappelle le GEP-AFTP dans un communiqué publié le 22 octobre. Le coût d’investissement de ces compresseurs correspond à environ 35 % du coût d’achat total des équipements d’un vapocraqueur.

Les travaux menés au sein de Technip par Bruno Destour (chef de projet), David Chazallet, Aurélia Dadou et Yves Simon, ont permis de supprimer le cycle de réfrigération à l’éthylène. Cette innovation, qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet, permet de réalier une économie supérieure à 20 millions de dollars, pour un vapocraqueur représentant un investissement de 450 millions de dollars, et de réduire les coûts de maintenance.

Cette année, le Prix de l’Innovation a été remis à la société ColdPad pour son procédé ColdShield. Il s’agit de « renforts structurels collés, destinés principalement à la maintenance des coques de FPSO, évitant ainsi les difficultés en termes de sécurité et de perte de production, liées à l’utilisation des travaux à chaud tels que le soudage.

Pour ce même Prix de l’Innovation, deux prix d’honneur ont également été remis : le premier à Darco (pour un robinet à boisseau sphérique à étanchéité totale métal/métal), et le second à Drillstar (pour un élargisseur de forage compact pour forage directionnel et tubage à l’avancement).

Quant au Prix Energia Challenge, destiné aux étudiants des 2e et 3e années des écoles d’ingénieurs ou au niveau master 2 et 3 des universités, il a été attribué cette année à deux premiers prix ex-aequo : d’une part, au projet « CO2: Energie du Futur »  présenté par une équipe d’étudiants à l’université de Compiègne (Marine Clément, Lola Seurin et Barthélémy Besnier) ; et d’autre part, au projet « Production pétrolière offshore et géothermie: la réconciliation est-elle possible ? » par l’équipe Youssef Tlemcani, Adrien Gentil et Bastien Morbidelli de l’IFPSchool.

Enfin, le troisième prix a été attribué au projet « Le multiplicateur  d’hydrolienne » par l’équipe Abderrahmane Mahoudi, Charles Trousset et  David Caufourier des Arts et Métiers Paristech (ENSAM).

 

 

 

 

Partager