L’IFPEN teste une motorisation thermique gaz-essence

2017-11-29T15:24:22+00:00

L’IFP Energies nouvelles (IFPEN) a annoncé avoir mis au point un concept d’injection simultanée de gaz et d’essence « très performant en termes de réduction d’émissions de CO2 et de polluants ». Cette technologie sera testée pendant une année avec le spécialiste de la livraison Warning. 

Ce concept, dénommé CIGAL, consiste à injecter simultanément deux carburants, l’un gazeux, l’autre liquide, et à optimiser en temps réel le ratio des deux carburants afin de maximiser le rendement du moteur, explique l’institut de recherche public.

« Simple à implanter et abordable, CIGAL assure une réduction de 14 % des émissions de CO2, cible proche de celle des moteurs Diesel », précise l’IFPEN, ajoutant « qu’une réduction supplémentaire et drastique des émissions de CO2 sur l’ensemble de la chaîne de vie du véhicule est aussi possible grâce à l’utilisation de bioGNV. »

Pour tester ce concept en usage réel, l’IFPEN a signé un accord avec le groupe français Warning, spécialiste de la logistique et de la livraison. D’une durée d’un an, cette expérimentation financée par l’Ademe Auvergne-Rhône-Alpes concerne trois véhicules de livraison urbaine qui utiliseront du bioGNV fourni par Engie, « avec à la clé 80 % de réduction sur les émissions de CO2. ».

Selon Gaëtan Monnier, directeur du centre de résultats Transports d’IFPEN, « dans un contexte où l’accès aux centre villes est de plus en plus contraint, CIGAL constitue une étape importante dans la transition énergétique avant le tout électrique. »

Image : IFPEN

Partager