Lyondellbasel rassure Montebourg

2014-05-02T15:42:44+00:00

Lyondellbasel a confirmé au ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, que la fermeture de la raffinerie de Berre l’Etang, qu’il assumerait ses engagements en termes de dépollution et d’emplois. « Le groupe a affirmé que cette fermeture n’entamait en rien la viabilité de son activité pétrochimique sur les sites de Berre et Fos, et il s’est ainsi engagée à y maintenir une activité sur le long terme », s’est félicité le ministre. La société s’est également engagée à dépolluer le site permettant en conséquence d’y relancer des activités industrielles et logistiques, « capables de créer au moins 100 emplois nouveaux, dans un délai maximum de 24 mois », précise-t-il. Enfin, la société s’est engagée à travailler en collaboration avec les organisations syndicales et la préfecture.

Pour rappel, la raffinerie de Berre l’Etang a été mise sous cocon début 2012, prête à redémarrer en cas de reprise, et compte désormais moins de 20 salariés, les autres (350 environ) étant déjà partis dans le cadre d’un plan social. Mais les syndicats craignent que sa fermeture « mette en péril » l’ensemble du complexe pétrochimique de LyondellBasell à Fos-sur-mer, où travaillent 900 personnes au total et ont manifesté en avril dernier pour attirer l’attention des Pouvoirs Publics sur leur cas. Le site se passe depuis maintenant trois ans de sa raffinerie en amont mais selon des sources syndicales, les résultats ne seraient pas au rendez-vous. De fait, même si l’Américain le nie, c’est bien son activité pétrochimique en France qui est désormais en question.

Partager