Magritte prône le réalisme

2014-03-21T11:40:38+00:00

Les dirigeants des plus grands groupes énergétiques européens réunis dans le groupe « Magritte » ont lancé un appel au réalisme (que le lecteur trouvera ici) aux dirigeants européens réunis aujourd’hui pour un débat sur l’Energie. À cette occasion, le Groupe Magritte réaffirme « la nécessité de prendre des décisions exhaustives, ambitieuses, réalistes et rapides ». Il dénonce la politique énergétique des États membres qui menace la sécurité d’approvisionnement en énergie, contribue à augmenter les émissions de CO2 et dissuade les investissements dans le secteur, tout en contribuant à faire grimper la facture énergétique des entreprises et des consommateurs.

Propositions

(c) René Magritte

(c) René Magritte

Face à ces enjeux majeurs, les dirigeants ont formulé des propositions afin de redynamiser la politique énergétique de l’Europe. Ils estiment que la nouvelle politique énergétique européenne doit être davantage harmonisée, favoriser le développement des interconnexions, améliorer la compétitivité et tendre vers une plus grande stabilité et visibilité réglementaire, afin de permettre aux consommateurs un accès à une énergie propre, fiable et à un prix compétitif. Ils insistent notamment sur la nécessité d’opter pour un objectif unique de réduction des émissions de CO2 en 2030, le renforcement du système d’échange de quotas d’émissions, un accord pour un mécanisme de capacités coordonné au niveau de l’Union Européenne, destiné à assurer la sécurité d’approvisionnement, l’intégration des énergies renouvelables matures au marché par la réduction progressive des subventions ainsi qu’un cadre européen pour l’exploitation des ressources locales en gaz.

Ce n’est pas la première fois que Magritte donne de la voix. En mai dernier, le groupe avaient alerté sur l’état critique du marché de l’énergie sur le Vieux continent et enjoint les dirigeants européens à se saisir de la question.

Partager