Maurel & Prom renforce sa structure financière

2014-12-22T17:35:09+00:00

L’opérateur pétrolier a annoncé le 19 décembre la signature avec un consortium de banques d’une nouvelle ligne de crédit de 650 millions de dollars (Revolving Credit Facility), répartis entre une tranche de 400 millions de dollars et un accordéon de 250 millions de dollars, tirable en deux fois selon certaines conditions, précise le communiqué de l’entreprise.

« Cet emprunt, qui permet au groupe de clôturer la ligne MP Gabon de 350 millions de dollars en cours d’amortissement (soit 270 millions de dollars de dette résiduelle à ce jour), dégage une capacité supplémentaire de trésorerie de 130 millions de dollars », explique la compagnie pétrolière. « Il permet également d’accéder, selon l’évolution du marché et les opportunités d’investissement pouvant se présenter, à une capacité d’emprunt supplémentaire de 250 millions d’euros ».

Soulignant que « ses actifs en production au Gabon génèrent aux prix actuels un cash flow positif » lui offrent la possibilité « de définir de manière indépendante sa stratégie de croissance et de développement », le groupe indique que « pour ce qui est de la croissance interne », (il) « continue de dédier une partie de sa trésorerie aux dépenses d’exploration, notamment au Gabon où le forage d’un deuxième puits d’exploration, EZMAB-1, a été entrepris ».

Par ailleurs, les tests de production de la découverte du puits EZNI-1 auront lieu au cours du mois de janvier 2015 à la suite de ce deuxième forage. De même, « grâce au travaux entrepris en 2014, la production devrait augmenter tout au long de l’exercice 2015″.

Pour ce qui est de la croissance interne, « l’industrie des « juniors » pétrolières est particulièrement sensible à l’environnement économique liée à la baisse brutale des prix du pétrole », indique l’entreprise. Avec « un cash flow positif et une trésorerie conséquente d’environ 250 millions de dollars après restructuration de la dette », Maurel & Prom juge ainsi disposer de « la latitude nécessaire afin d’étudier les opportunités de croissance qui pourraient se présenter dans un tel contexte ».

Fort d’une structure financière solide, le groupe va donc « débuter l’exercice 2015 avec une dynamique de croissance marquée et dont les résultats devraient être visibles dans les mois qui viennent », conclut le communiqué de l’entreprise.

Partager