Mer du Nord : Centrica fusionne ses activités d’E&P avec Bayerngas Norge

2017-08-21T14:48:29+00:00

Le groupe britannique Centrica a signé, avec la compagnie d’énergie de la ville de Munich (Stadtwerke München GmbH), un accord pour fusionner ses activités d’E&P en Europe avec Bayerngas Norge. Cette opération vise à créer une co-entreprise détenue à 69 % par Centrica qui sera un « acteur de premier plan de l’E&P en Europe ».

Le nouvelle entité regroupera les actifs de Centrica au Royaume-Uni, en Norvège et aux Pays-Bas, et ceux de Bayerngas Norge au Royaume-Uni, en Norvège et au Danemark, précise le groupe britannique dans un communiqué publié le 17 juillet 2017.

Elle disposera de réserves 2P (prouvées et probables) et 2C (conditionnelles ) estimées en 2016 respectivement à 409 millions de barils équivalent pétrole (Mbep) et à 216 Mbep. Sa production combinée attendue est comprise entre 50 et 55 Mbep depuis 27 champs.

Son portefeuille, composé à 66 % d’actifs gaziers, comprendra des champs dont la production sera importante à court et moyen terme (Morecambe, Greater Markahm, Kvitevjorn et Stafjord) et d’autres mis récemment en production (Valemon, Cygnus et Iva Aasen).

Elle détiendra également plusieurs projets en développement, comme Maria, Oda, Fogelberg et Skarfjell, en Norvège, et Hejre et Solsort, au Danemark.

Centrica paiera 388 millions d’euros entre 2017 et 2022 pour détenir 69 % de la co-entreprise. Les 31 % restants seront détenus par les actionnaires actuels de Bayerngas Norge, c’est-à-dire Stadtwerke München GmbH et le groupe allemand Bayerngas.

La co-entreprise investira entre 450 et 680 millions d’euros chaque année. Les synergies de coûts attendues sont estimées entre 110 et 170 M€.

Image : Engie E&P

Partager