Nigeria : La marine militaire libère un pétrolier

2013-08-21T10:22:10+00:00

La marine militaire du Nigeria a tué douze pirates présumés et libéré un pétrolier dont ils s’étaient emparés lors d’une opération au large des côtes sud du pays, rapporte l’AFP. Des vedettes ont été envoyées secourir le MT Norte, un navire battant pavillon de St Kitts et Nevis (Caraïbes) et transportant 17 000 tonnes de brut, dont on avait signalé la prise de contrôle par 16 pirates dans les eaux nigérianes la semaine dernière.

Echanges de tirs

La marine a précisé avoir ouvert le feu sur les pirates qui s’enfuyaient sur des embarcations rapides après avoir évacué le pétrolier, samedi soir, dans la région de Forcados, dans le delta du Niger. « Les tentatives d’amener les pirates à stopper et à se rendre ont échoué car ils ont affronté le Badagry à l’arme à feu », a déclaré la marine. Après trente minutes, les pirates ont été débordés et quatre d’entre eux se sont rendus, toujours selon le récit de l’armée. « On a constaté que la plupart des pirates avaient été tués dans les échanges de tirs », précise-t-elle. Des armes et des munitions ont été découvertes.

Les attaques de pétroliers pour s’emparer des cargaisons sont fréquentes au large du Nigeria, premier producteur de pétrole d’Afrique, et le phénomène s’est récemment étendu à d’autres pays du golfe de Guinée. Il est toutefois rare que ces opérations débouchent sur des affrontements armés ouverts.

Partager