Norvège : Eni lance la production du champ Goliat

2016-03-15T12:01:59+00:00

Le groupe italien a lancé la production de Goliat, situé à 85 kilomètres au nord-ouest de Hammerfest, sur la licence de production 229, dans une zone libre de glace dans la mer de Barents. La production journalière atteindra
100 000 barils de pétrole par jour, pour des réserves estimées à environ
180 millions de barils de pétrole.

Goliat a été développé grâce à l’unité flottante de production, stockage et déchargement (FPSO) « la plus grande et la plus sophistiquée dans le monde », commente Eni dans un communiqué publié le 13 mars. Cette unité, qui dispose d’une capacité de 1 million de barils, a été construite avec les technologies « les plus avancées afin de relever les défis techniques et environnementaux liés aux opérations dans le contexte de l’Arctique ».

Le système sous-marin est composé de 22 puits (17 déjà achevés), dont 12 sont dédiés à la production de pétrole, 7 à l’injection d’eau et 3 à l’injection de gaz, précise Eni, ajoutant que les installations sont alimentées en énergie depuis la terre ferme au moyen d’un câble sous-marin « afin de minimiser l’impact sur l’environnement ».

La production de Goliat atteindra 100 000 barils de pétrole par jour pour des réserves estimées à environ 180 millions de barils de pétrole. Eni est opérateur de ce champ avec 65 % d’intérêt au côté des Statoil (35 %).

 

 

 

Partager