Nouveau gisement pour Total au Nigeria

2013-06-24T11:45:27+00:00

Total a annoncé l’exploitation prochaine d’un nouveau gisement de pétrole au large de Nigeria. Le groupe français estime que la production devrait débuter fin 2017 pour atteindre les 200 000 barils jour en plateau. Total est l’opérateur et détient 24% du projet, le solde étant partagé entre la compagnie nationale nigériane, la NNPC, la compagnie nigériane Sapetro, le chinois CNOOC et le brésilien Petrobras.

1 600 mètres d’eau

Découvert en 2003, ce champ, baptisé Egina, se situe à 200 kilomètres au large de Port Harcourt et à 20 kilomètres au sud-ouest du champ déjà en exploitation d’Akpo, sur le même permis OML 130 dont Total est titulaire. Le plan d’exploitation prévoit l’installation de 44 puits raccordés à une grande plateforme de 330 mètres de long pouvant stocker 2,3 millions de barils. Il faudra pour cela forer à une profondeur de 1 600 mètres d’eau environ. Sur le gisement voisin d’Akpo, dont l’exploitation a débuté en 2009, Total table sur une production quotidienne de 175 000 barils, ainsi que 9 millions de mètres cube de gaz.

Par ailleurs, Shell Petroleum Development Company of Nigeria Ltd (SPDC) a annoncé la mise à l’arrêt du Trans Niger Pipeline (TNP) en raison d’une explosion et d’un feu survenus le 19 juin dernier sur la section 28 du tube, dans le sud-est du pays. Selon la compagnie, cette explosion serait due à un énième vole de pétrole. Cette interruption diffère le transport de quelque 150 000 barils par jour.

Partager