Nouveau retard pour les travaux d’un port pétrolier sur le St-Laurent

2014-10-20T15:35:30+00:00

L’opérateur d’oléoducs TransCanada a indiqué ne pas avoir pu reprendre comme prévu les forages et relevés sismiques menés dans le fleuve Saint-Laurent où il souhaite bâtir un port pétrolier controversé, destiné à l’exportation vers l’Europe. La justice avait ordonné le 23 septembre la suspension de ces travaux jusqu’au 15 octobre, en raison des menaces qu’ils faisaient peser sur une colonie de bélugas, classée en « voie de disparition » par le Canada.

Fin août, le gouvernement québécois avait pourtant autorisé le spécialiste nord-américain du transport d’hydrocarbures à mener ces relevés jusqu’à la fin de l’automne. Les informations recueillies devaient confirmer si la zone convoitée, au large du village de Cacouna (430 km au nord-est de Montréal), pouvait ou non accueillir un port pétrolier qui serait directement relié au pétrole de l’ouest canadien, via un nouvel oléoduc.

La suspension avait été ordonnée en raison des nuisances sonores occasionnées, en pleine période de reproduction des cétacés.

Source AFP

Partager