Novatek vend 10 % de Yamal LNG à un fonds d’investissement chinois

2015-09-08T12:19:49+00:00

Novatek Yamal LNG 8845 - copie Le groupe russe Novatek a annoncé le 3 septembre l’acquisition par le fonds d’investissement chinois Silk Road Fund (SRF) de 9,9 % de ses parts dans le projet gazier Yamal LNG. Une fois l’opération finalisée, le numéro deux du gaz naturel en Russie détiendra 50,1 % du projet aux côtés de Total (20 %) et de la compagnie chinoise CNPC (20 %).

« Nous espérons que notre entrée dans ce projet facilitera la finalisation rapide de financement externe et contribuera au renforcement de la coopération sino-russe dans le secteur de l’énergie », a commenté Wang Yanzhi, le président de SRF, cité dans un communiqué publié le 3 septembre. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

« Nous nous félicitons de l’entrée de SRF dans le projet Yamal LNG », a indiqué pour sa part, Leonid V. Mikhelson, le président de Novatek. « Il s’agit d’une nouvelle étape dans la coopération mutuellement bénéfique avec nos partenaires chinois, dans le développement de projets de gaz dans la région de l’Arctique russe ».

Le projet de Yamal LNG prévoit la construction d’une usine d’une capacité annuelle de 16,5 millions de tonnes de GNL, basée sur les ressources du champ de South-Tambeyskoye estimées à 926 Gm3 de gaz naturel, rappelle Novatek.

A la fin du mois de mai dernier, Patrick Pouyanné, le dg de Total, avait affirmé que les fonds nécessaires au développement de Yamal LNG seraient disponibles à la fin de cette année.

Photo : Novatek/Pavel Kotlyar

 

Partager