Offshore et deep offshore : Total va évaluer le potentiel guinéen

2017-10-09T14:35:24+00:00

Total a signé avec l’Office National des Pétroles de Guinée (ONAP) une convention d’étude portant sur des zones en mer profonde et très profonde situées au large des côtes de la Guinée Conakry. Le groupe va ainsi évaluer le potentiel d’une zone de près de
55 000 km2 qui se situe dans l’extension du bassin de Mauritanie/Sénégal.

Selon les termes de cet accord, Total disposera d’un an pour effectuer l’évaluation du potentiel du bassin à partir de données existantes, précise le groupe dans un communiqué publié le 9 octobre 2017. À l’issue de cette période, le groupe français aura la possibilité de sélectionner trois permis en vue d’engager un programme d’exploration.

« En prenant position sur une nouvelle zone peu explorée, Total poursuit sa stratégie d’exploration visant les bassins deep offshore à potentiel « , a commenté Kevin McLachlan, directeur de l’Exploration à l’E&P du groupe, dans le communiqué déjà cité.

« Total a ainsi l’opportunité d’évaluer une très large zone qui se situe dans l’extension du bassin prolifique de Mauritanie/Sénégal dans lequel nous sommes déjà présents », a ajouté le dirigeant. « Cela nous permettra de capitaliser sur notre savoir-faire et notre expérience acquise en Afrique de l’Ouest ».

Enfin, le groupe français précise qu’il assurera également, dans le cadre de cet accord, la formation de collaborateurs de l’ONAP pour développer leurs compétences techniques dans le domaine de l’exploration-production.

Image : Total

Partager