Offshore : première opération pour le Bourbon Artic

2016-03-21T17:42:55+00:00

Bourbon Arctic on its first trip after delivery from Vard Brattvåg, heading to Mjølstadneset nearby Fosnavåg, Norway, where Bourbon Offshore Norway office is located | Bourbon Arctic på sin første ofisielle tur etter overlevering fra Verftet på Vard Brattvåg. Her er hun på vei til Mjølstadneset der Bourbon Offshore Norway har kontor.Le groupe de services maritimes pour l’offshore a annoncé que son nouveau navire remorqueur releveur d’ancre (AHTS), le Bourbon Artic, avait réalisé sa première opération dans le cadre d’une mission pour Lundi Petroleum, en mer du Nord. Doté d’une capacité de traction maximale de 300 tonnes, et de 193 tonnes en mode diesel-électrique seul, ce navire « est capable d’opérer dans les environnements les plus complexes », commente Bourbon.

Construit par le chantier naval Vard Brattvåg (Norvège), le Bourbon Arctic est un puissant navire remorqueur releveur d’ancres (Anchor Handling Tug Supply), « spécifiquement conçu pour opérer dans les régions reculées du monde entier », précise Bourbon dans un communiqué publié le 21 mars.

Pour sa toute première opération de relevage d’ancres, il était missionné pour l’ancrage et le désancrage de la plate-forme « Island Innovator », située sur le champs Fosen, dans la partie centrale de la mer du Nord.

« Ses capacités de treuil et de stockage n’ont probablement pas d’équivalent sur le marché », poursuit Bourbon, ajoutant que sa capacité de traction maximale de 193 t en mode diesel-électrique seul était « parmi les plus puissantes au monde ».

Outre des opérations de relevage d’ancres, le Bourbon Artic peut assurer des missions de ravitaillement, de récupération d’hydrocarbures, de stand-by, de lutte anti-incendie, de sauvetage (jusqu’à 300 personnes à bord) ainsi que des interventions avec des robots sous-marins (ROV), précise Bourbon.

Dotée d’un longueur de 93,60 m pour une largeur de 24 m, et une surface de pont de 780 m2 , ce navire dispose d’une capacité d’hébergement de 60 personnes. Par ailleurs, il bénéficie d’une coque renforcée et d’équipements conçus pour résister aux conditions extrêmes (Classe « Ice »).

Enfin, sa propulsion hybride comprend 2 moteurs diesel principaux avec 2 moteurs électriques couplés sur les lignes d’arbres et 3 groupes électrogènes pour la production d’électricité. Cette double propulsion permet d’adapter la puissance au type d’opération « grâce au mode diesel-électrique, entrainant ainsi une réduction de la consommation de carburant par rapport aux AHTS traditionnels« .

Image : Bourbon/DigiArt.no Kay-Åge Fugledal

Partager