Première étape de la construction du parc éolien en mer de Fécamp

2014-10-21T12:08:05+00:00

Antoine Cahuzac, directeur général d’EDF Energies Nouvelles, Nicolas Mayer-Rossignol, président de la Région Haute-Normandie et Catherine Troallic, députée de Seine-Maritime, accompagnés de Bertrand Allanic, directeur du projet éolien en mer de Fécamp, ont visité le 14 octobre dernier le chantier d’une fondation gravitaire innovante pour le mât de mesures, destinée à être installée sur le parc éolien en mer de Fécamp.

La Région Haute-Normandie a accordé une subvention de 600 000 euros au titre de l’appel à projets Energies au consortium du parc éolien en mer de Fécamp.
Elle note que le chantier a mobilisé une quinzaine d’entreprises locales et jusqu’à une cinquantaine d’emplois locaux directs pendant six mois.

La technologie Canefree Gravity est la première fondation gravitaire permettant un transport par flottaison grâce à sa structure gravitaire innovante composée de béton et d’acier.
La fondation flottante sera tractée par deux navires de remorquage jusqu’à son site d’installation. Elle sera ensuite lestée en laissant entrer l’eau dans la fondation. Enfin, un troisième remorqueur accompagnera la descente de la fondation jusqu’à 27 mètres de profondeur.

Ce mode de transport par remorquage présente l’avantage de réduire significativement les moyens nautiques mobilisés pour le transport maritime et d’offrir plus de souplesse en réduisant la dépendance aux conditions météorologiques.
La fondation sera dotée d’un mât de mesures destiné à compléter les données sur l’environnement marin de la zone du futur parc éolien en mer de Fécamp.

Pour Antoine Cahuzac : « L’éolien en mer est une technologie prometteuse. Son potentiel se révélera très élevé si nous travaillons à en abaisser le coût. Le système de fondation que nous expérimentons aujourd’hui sur le futur parc éolien de Fécamp participe à cet objectif. EDF Energies Nouvelles s’attache ainsi à contribuer à la compétitivité de la filière à travers la R&D et l’innovation. »

Les chiffres clés du projet
– Hauteur totale : 90 mètres (fondation : 50 m et mât de mesures : 40 m)
– Profondeur : 27 mètres
– Poids total : 1 800 tonnes
– Diamètre de la base de la fondation : 23 mètres
– Jusqu’à 50 personnes mobilisées pendant six 
mois
– Une 15aine d’entreprises locales mobilisées
– Installation à 13 kilomètres des côtes haut-normandes.

Partager