Pose du dôme de Flamanville

2013-07-17T17:00:57+00:00

EDF a posé le 16 juillet au matin le dôme de l’EPR de Flamanville. Cette opération d’envergure symbolise la fin proche des travaux de génie civil réalisés par Bouygues (à 95% achevés). L’installation a nécessité quatre mois de préparation, la mobilisation d’une trentaine de collaborateurs du groupe de BTP et des conditions météo optimales, c’est à dire sans vent. Coiffé de son dôme (260 tonnes pour 43 mètres de diamètre), le bâtiment réacteur accueillera dans les prochains mois les composants lourds de la chaudière nucléaire (générateurs de vapeur, cuve, pressuriseur, etc).

Big Benny

Pose du dôme de l'EPR de Flamanville le 16 juillet 2013. © EDF - Alexis Morin

Pose du dôme de l’EPR de Flamanville le 16 juillet 2013. © EDF – Alexis Morin

Outre le dôme, la star de l’évènement était la grue. « Big Benny », c’est son nom, est haute de 200 mètres et présentée comme la plus puissante du monde avec une capacité de levage de 3 200 tonnes. Sa location a un coût : entre 10 et 12 millions d’euros selon la presse. L’opération, qui a duré 6 heures, a été réalisée sous les yeux d’Henri Proglio, pdg d’EDF, et de ses 400 invités. « C’est une étape décisive pour ce chantier, […] le plus important de France. […] Cela a été plus compliqué que prévu mais c’est la première centrale qui se construit depuis très longtemps, et en plus c’est un nouveau modèle », rapporte Le Monde.

EDF a profité de l’occasion pour confirmé l’objectif d’une synchronisation au réseau d’ici la fin 2016, soit quatre ans de retard par rapport au calendrier initial. Par ailleurs, le parquet de Cherbourg a annoncé mardi des poursuites pour « homicide involontaire » contre Bouygues et ses sous-traitants, Normetal et Tissot en raison des 3 accidents mortels qui ont eu lieu sur le chantier en 2011. Le procès en correctionnelle doit avoir lieu le 12 novembre prochain à Cherbourg.

 

 

 

Partager