Qatar : Shell et Qatar Petroleum mettent fin au projet Al-Kaarana

2015-01-14T16:02:44+00:00

Les compagnies Shell et Qatar Petroleum ont annoncé ce mercredi qu’elles mettaient fin à l’important projet pétrochimique Al-Karaana au Qatar, d’une valeur de 6,4 milliards de dollars, qui avait fait l’objet d’un accord préliminaire en 2011, rapporte l’AFP.

Ce projet est « commercialement infaisable, particulièrement compte-tenu du climat économique actuel qui prévaut dans le secteur énergétique », expliquent les deux entreprises dans un communiqué. En vertu du pré-accord signé en décembre 2011, la compagnie nationale du Qatar devait détenir 80 % du projet, situé dans le gigantesque site gazier et pétrolier de Ras Laffan dans le nord du pays. Le groupe anglo-néerlandais devait pour sa part en posséder les 20 % restants.

Qatar Petroleum et Shell vont « cesser tout travail supplémentaire sur le projet », précisent les deux entreprises qui ont cependant d’autres partenariats dans ce pays producteur de gaz naturel liquéfié (GNL). Cette annonce intervient alors que les grandes entreprises pétrolières réduisent leurs investissements pour face à la chute des cours du pétrole, actuellement sous les 50 dollars le baril.

Avant même ce mouvement de baisse, Shell s’était d’ailleurs lancée dans un plan d’économies au début de l’an dernier, avec des ventes d’actifs et une réduction de ses investissements pour redresser sa rentabilité. La compagnie avait déjà abandonné fin 2013 un gros projet d’usine de GTL (gas-to-liquids) en Louisiane en raison du coût élevé du projet, estimé à 20 milliards de dollars.

Source : AFP

Partager