Reprise des tensions entre le Venezuela et les Etats-Unis

2013-10-14T17:35:36+00:00

Un navire d’exploration pétrolière opéré par la compagnie texane Anadarko a été arraisonné jeudi dernier par le flotte de l’armée vénézuélienne. Cinq Américains font partie de l’équipage du bateau qui voguait dans une zone maritime disputée avec le Guyana, a annoncé dimanche soir le Département d’Etat. « Nous sommes au courant d’informations selon lesquelles cinq ressortissants américains figurent parmi les membres de l’équipage détenus par les autorités vénézuéliennes à bord du Teknik Perdana sous pavillon panaméen ». Mais, « nous ne pouvons en dire plus pour le moment », a déclaré à l’AFP un porte-parole du département d’état sous couvert d’anonymat.

Conflit territorial

Le ministère vénézuélien des Affaires étrangères avait annoncé vendredi avoir intercepté ce navire d’exploration pétrolière parce qu’il « menait des activités illégales » dans une région revendiquée par Caracas. Le Guyana avait auparavant annoncé que le Teknik Perdana avait été arraisonné jeudi au large de la côte d’Esequiba, une zone de 159 500 kilomètres carrés riche en ressources naturelles revendiquée par le Venezuela depuis 1897.

Le navire, loué à la société Anadarko dont le siège est au Texas, avait reçu l’ordre de faire route vers l’île de Margarita (nord-est du Venezuela). « Le Venezuela proteste énergiquement » contre ces activités d’exploration menées « sur le plateau continental vénézuélien » par le Teknik Perdana, a déclaré Caracas.

Le ministère des Affaires étrangères du Guyana a affirmé de son côté que le navire se trouvait dans les eaux territoriales guyanaises et a exigé la libération immédiate du bâtiment et de son équipage. En août, le président vénézuélien Nicolas Maduro et son homologue guyanais Donald Ramotar avaient affirmé que les discussions pour résoudre leur conflit territorial, avec l’aide des Nations unies, « avançaient bien »

Partager