Royaume-Uni : 120 000 emplois perdus du fait de la chute des prix du pétrole

2016-06-13T19:10:28+00:00

Mariner jacket launch and installationL’industrie du pétrole et du gaz au Royaume-Uni devrait perdre 120 000 emplois entre 2014 et fin 2016, estime l’organisation professionnelle du secteur, Oil & Gas UK. Selon une étude réalisée par le cabinet Experian, le nombre d’emplois directs, indirects et induits, dans les activités en mer du Nord britannique devrait ainsi chuter de 450 000 à 330 000 en deux ans.

« Depuis la chute des prix du pétrole à partir de la fin de 2014, (notre) industrie dépense plus qu’elle ne gagne (…)« , a commenté Deirdre Michie, directrice générale d’OGUK. « Pour survivre, elle n’a pas d’autres choix que d’améliorer ses performances. Cela passe par la recherche de plus d’efficacité pour retrouver la compétitivité, pour attirer les investissements et stimuler l’activité en mer du Nord ».

« Avec jusqu’à 20 milliards de barils de pétrole et de gaz restants à découvrir, cette région est encore très propice aux affaires », à ajouter la responsable de l’organisation professionnelle.

Dans le détail, selon les chiffres communiqués par OGUK, les emplois directs dans l’industrie offshore du Royaume-Uni devraient ainsi passer de 41 700 en 2014 à 34 000 en 2016 ; les emplois indirects de 201 000 à 151 500 ; et les emplois induits (dans l’hôtellerie-restauration, notamment) de 211 100 à 144 900.

Image : Statoil

Partager