Royaume-Uni : les professionnels de l’oil&gas demandent une baisse de leurs taxes

2015-03-18T10:55:57+00:00

La fédération professionnelle, Oil and Gas UK, a demandé au ministre des Finances, George Osborne, une baisse de 10 points ou plus de l’imposition supplémentaire sur les profits venant directement du secteur du pétrole et du gaz, l’une des trois taxes auquel le secteur est assujetti, rapporte l’AFP. Le gouvernement britannique présentera aujourd’hui le projet de budget pour la période 2015-2016.

Annonçant à l’automne dernier une baisse de l’imposition supplémentaire, de 32 % à 30 %, le ministre britannique avait indiqué, à la suite de la publication par la fédération d’un rapport morose sur l’exploration, qu’il serait prêt à prendre de nouvelles mesures.

Actuellement, « l’industrie du pétrole et du gaz est imposée, toutes taxes confondues, entre 60 % et 80 %, et cela n’encourage pas un niveau suffisant d’investissement », a précisé Oil and Gas UK à l’AFP. C’est pourquoi, « un signal clair doit être envoyé afin d’attirer et de conserver les investissements nécessaires à long terme ». Seuls 14 nouveaux puits ont été forés en 2014, soit le rythme le plus faible depuis 1965.

De son côté, l’organisation d’entrepreneurs écossais N56, a indiqué que le Royaume-Uni a besoin d’un système d’imposition centralisé qui reconnaisse le fait que la mer du Nord est une région mature où la production de pétrole est par conséquent plus onéreuse que dans d’autres régions.

Source : AFP 

 

Partager