Russie : Total céderait sa part dans le gisement de Khariaga

2015-04-22T15:41:12+00:00

Total négocierait la vente de sa part dans le gisement de Khariaga, situé dans l’arctique russe, à la société Zarubezhneft, selon des informations publiées ce mercredi 22 avril par le journal russe Vedomosti, rapporte l’AFP. Le groupe français détient 40 % de ce projet dont il est opérateur.

Les discussions, initiées par l’entreprise russe et engagées depuis deux mois, buteraient sur le montant de la transaction et le règlement de certains litiges en cours, précise le quotidien, citant « une source proche du conseil d’administration » de Zarubezhneft,. Ce dernier détient 20 % de ce gisement, avec le norvégien Statoil (30 %) et le russe NNK (10 %). Situé dans le district autonome de Yamalo-Nenets, à 60 kms au nord du cercle polaire, Khariaga est entré en production en 1999.

Contacté par nos confrères de l’AFP, Zarubezhneft n’avait pas donné suite à la mi-journée ce mercredi. Quant au groupe Total il a déclaré ne faire aucun commentaire.

Selon des analystes interrogés par le quotidien Vedomosti, la participation de Total dans ce gisement serait valorisée entre 150 et 300 millions de dollars. Ils affirment également que ce projet a été perturbé par les sanctions liées à la crise ukrainienne, empêchant l’importation de certains équipements, et que le groupe français pourrait vouloir sortir de Khariaga pour se consacrer au projet gazier Yamal, en cours de construction dans la même région.

Source : AFP.

 

 

 

Partager