Schlumberger rachète Cameron pour 14,8 mds de dollars

2015-08-31T12:34:10+00:00

Le groupe américain, numéro un des services pétroliers, a annoncé avoir conclu le rachat de son concurrent Cameron pour un montant de 14,8 milliards de dollars (12,9 mds d’euros). Selon Schlumberger, les synergies réalisées représenteraient 900 millions de dollars d’économies au cours des deux premières qui suivront la réalisation de cette opération.

Selon un communiqué publié ce jeudi 26 août, les synergies attendus sont liées principalement « à la réduction des coûts d’exploitation, la rationalisation des chaînes d’approvisionnement et l’amélioration des processus de fabrication ».

« Nous pensons que la prochaine innovation technique dans le secteur sera réalisée grâce à l’intégration entre les technologies de Schlumberger dans les réservoirs et les puits et le leadership de Cameron dans les technologies de surface, de forage, de traitement et de contrôle des flux », a commenté Paal Kibsgaard, d-g de Schlumberger, cité dans le communiqué.

Dans un contexte de prix du pétrole bas, « les sociétés de services pétroliers qui disposent d’une technologie innovante et d’une plus grande intégration, tout en améliorant l’efficacité – ce qu’exigent de plus en plus nos clients – vont surperformer le marché », estime-t-il.

Le bouclage de cette opération est prévu au premier trimestre 2016. En données pro forma, le nouvel ensemble afficherait pour 2014 un chiffre d’affaires de 59 milliards de dollars.

Les deux groupes avaient créé en 2012 la coentreprise OneSubsea dédiée aux activités sous-marines. Schlumberger emploie près de 108 000 personnes travaillant dans 85 pays. Quant au groupe Cameron, il emploie 24 000 personnes.

Faisant face à la baisse d’activité dans l’exploration-production, le groupe Schlumberger a annoncé, depuis le début de cette année, la suppression de
20 000 emplois.

 

Partager