Schneider Electric et Aveva renoncent à leur rapprochement

2015-12-22T11:43:22+00:00

Les groupes français Schneider Electric et britannique Aveva ont annoncé la fin de leurs discussions en vue d’un rapprochement de leurs activités dans le domaine du logiciel industriel, « faute d’avoir pu trouver un accord sur les termes de la transaction ».

« D’un commun accord, les deux parties ont décidé d’arrêter leurs discussions, aucun accord n’ayant pu être trouvé sur les termes de l’opération », précise Schneider Electric dans un communiqué publié le 15 décembre.

En juillet dernier, les deux groupes avaient annoncé leur objectif de « créer un leader mondial dans le secteur des logiciels industriels (qui) bénéficierait d’un portefeuille inégalé de solutions dans la gestion des actifs, depuis leur phase de conception et de construction jusqu’à leur phase d’exploitation ».

Schneider Electric devait prendre le contrôle d’Aveva en échange de l’apport au spécialiste de son activité de logiciels d’ingénierie et de 790 millions d’euros.
Il s’agissait pour le groupe français de devenir un fournisseur intégré de solutions globales incluant matériels, logiciels et services pour le secteur industriel.

Partager