Services à l’industrie : Fluor acquiert Stork pour 695 M€

2015-12-08T10:58:57+00:00

STORK Oil__Gas_offshore_2_5616_3744_78_int_s_c1_c_tLa groupe américain Fluor a annoncé avoir signé avec la société d’investissement Arle Capital Partners un accord en vue d’acquérir la compagnie néerlandaise Stork. Cette transaction, d’un montant de
695 millions d’euros, vise à créer un « leader mondial des services à l’industrie ».

Fondée en 1827, Stork « fournit des services liés à la maintenance et à la garantie d’intégrité des actifs d’installations de production (…) et possède d’importantes installations industrielles sur les marchés du pétrole et du gaz, de la pétrochimie et de l’industrie », précise un communiqué publié le 8 décembre.

L’entreprise, qui exerce ses activités en Europe continentale, au Royaume-Uni, au Moyen-Orient, en Asie-Pacifique et sur le continent américain , affiche un chiffre d’affaires récurrent d’environ 1,6 milliard d’euros pour un Ebitda de près de 100 millions d’euros.

« Nous sommes ravis d’accueillir le personnel talentueux de Stork, composé de plus de 15 000 employés, qui nous donnera la flexibilité et la capacité supplémentaires nous permettant d’accroître nos activités de maintenance et de construction directe », a déclaré David Seaton, p-dg de Fluor, cité dans le même communiqué.

Pour le dirigeant du groupe américain, cette acquisition « offre aux deux entreprises l’opportunité de commercialiser des capacités et des services divers à de nouveaux clients et dans de nouvelles zones géographiques ».

Basée à Irving (Texas), Fluor est spécialisée dans l’ingénierie et la construction des grands projets. Elle emploie plus de 40 000 salariés à travers le monde et a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de près de 20 milliards d’euros.

Arnold Steenbakker, l’actuel p-dg de Stork, dirigera le groupe combiné et sera directement subordonné à David Seaton, p-dg de Fluor. Ce nouveau groupe combiné, qui opérera sous la marque Stork et sera basé aux Pays-Bas, générera un chiffre d’affaires annuel d’environ 2,1 milliards d’euros et emploiera environ 19 000 personnes au total.

Image : Stork

Partager