Siemens attend plus de synergies dans l’Oil & Gas

2016-07-04T14:53:12+00:00

Die Siemens Industrial Trent 60 ist eine der fortschrittlichsten aero-derivativen Gasturbinen, die heute verfügbar sind. Die Anlagen, die für das Dolphin Gas Projekt im Einsatz sind, liefern eine Leistung von bis zu 50 Megawatt bei einem Wirkungsgrad von 42,5 Prozent. Die Industrial Trent 60 Gasturbine eignet sich bestens für Anwendungen wie die Verflüssigung sowie den Transport von Erdgas oder die Injektion von Gas zur Ölgewinnung. The Siemens Industrial Trent 60 is one of the most advanced aero-derivative gas turbines available today. The units powering the Dolphin Gas Project can provide up to 50 megawatts (MW) at 42.5 percent efficiency. The Industrial Trent 60, featuring Rolls-Royce Aero Engine technology, is ideally suited to meet the higher power, variable speed demands required by applications like natural gas liquefaction, gas transportation and gas injection for oil recovery.Le groupe Siemens prévoit que l’intégration du fabricant américain de turbines et de compresseurs Dresser-Rand et de l’ancienne entité de Rolls-Royce dédiée à l’énergie généreraient 365 millions d’euros de synergies d’ici l’exercice de 2019 au lieu des 200 M€ annoncés précédemment. 

Les synergies annuelles liées à l’acquisition de Dresser-Rand atteindraient 250 M€ d’ici l’exercice 2019, soit environ 100 M€ de plus que prévu en septembre 2014, et celles liées à l’acquisition de l’ancienne activité énergétique de Rolls-Royce atteindraient désormais 115 M€ au lieu des 50 M€ annoncés, précise le groupe allemand dans un communiqué daté du 29 juin 2016.

« Dresser-Rand et Rolls-Royce Energy sont parfaitement complémentaires à notre offre dans le domaine du pétrole et du gaz », a commenté Lisa Davis, membre du directoire de Siemens lors de l’OiI & Gas Capital Market Day, à Houston (Texas). « Pour ce qui est du chiffre d’affaires, nous réalisons d’importantes synergies grâce à notre portefeuille élargi de produits et à nos ventes croisées de biens et de services. Pour ce qui est des coûts, nous réalisons des consolidations (notamment) dans la R & D et les approvisionnements ».

Selon le groupe industriel, les acquisitions de Dresser-Rand et de l’ancienne activité Energie de Rolls-Royce ont déjà élargi la base installée de produits Siemens dans le secteur de l’énergie d’environ 100 000 unités à plus de 140.000 unités pour l’exercice 2015.

Image : Siemens

Partager