Spie repousse son entrée en Bourse

2014-10-09T21:39:56+00:00

Cela s’annonçait comme l’introduction en Bourse la plus importante de l’année en France mais Spie a dû reporter son projet de cotation, victime d’un accès de frilosité des investisseurs.

« Compte tenu des condition de marché, le groupe a pris acte de la situation et a pris la décision la plus sensée », a commenté à l’AFP une source proche du groupe. « Au regard de conditions de marché devenues particulièrement volatiles, le conseil d’administration de Spie a décidé de reporter son introduction en Bourse », avait expliqué Spie dans un communiqué. Spie affiche aussi sa volonté « de poursuivre sa stratégie de développement et de croissance » mais ne se prononce pas sur une reprise prochaine ou non du processus d’entrée en Bourse.

Pour Spie, cette introduction en Bourse devait être l’aboutissement de dix années d’une croissance forte, 9% en moyenne par an depuis 2006, et une progression de ses marges, le groupe se hissant parmi les leaders européens des services techniques dans l’énergie et les communications.

L’opération devait s’élever à un milliard d’euros (et même 1,2 milliard selon le scénario le plus optismiste), soit potentiellement la plus importante de l’année en France, et donner au groupe une valorisation totale d’environ 2,5 milliards d’euros.

Des activités de services à l’énergie

Spie est un leader européen indépendant dans les services multi-techniques dans les domaines du génie électrique, mécanique et climatique et des systèmes de communication ainsi que des services spécialisés liés à l’énergie. En 2013, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 4,6 milliards d’euros. Il vise pour la période 2015-2018 une croissance organique entre 2,5 et 3,5% par an et une croissance de ses marges de 0,1 à 0,2 point de pourcentage chaque année.

Source AFP

Partager