Subsea 7 supprime 1200 emplois supplémentaires et modifie son organisation

2016-06-27T16:58:31+00:00

SUBSEA7 26925Le groupe de services pétroliers Subsea 7 a annoncé la suppression de 1200 emplois supplémentaires, une réduction de sa flotte de navires et la mise en place d’une nouvelle organisation. Ces nouvelles mesures devraient permettre de réaliser 350 millions de dollars d’économies supplémentaires par an.

« Compte tenu de la persistance des conditions difficiles dans les marchés du pétrole et du gaz », le groupe Subsea 7 a annoncé une deuxième phase « de redimensionnement (…) et de réduction des coûts qui commencera en 2016 », a précisé le groupe de services pétroliers dans un communiqué publié le 22 juin 2016.

Subsea 7 affirme vouloir ramener ses effectifs de 9200 à 8000 salariés à l’échelle mondiale d’ici 2017. Des consultations avec les salariés et les organisations représentant le personnel sont déjà entamées en Norvège et au Royaume-Uni.

Par ailleurs, le groupe va également diminuer sa flotte avec la sortie de jusqu’à cinq unités d’ici au début 2017. Avec celles déjà annoncées, « ces nouvelles mesures devraient permettre de réaliser 350 millions de dollars d’économies annuelles », estime l’entreprise. Quant à la charge financière de ces mesures, elle est estimée à un montant de 100 millions de dollars, qui sera provisionné sur l’exercice 2016.

De plus, à partir du 1er juillet 2016, le groupe sera organisé en trois entités : « Surf and Conventional », « I-Tech » et « Corporate » (comprenant notamment les activités « énergies renouvelables » et « Heavy-lift »). Jusqu’à présent, Subsea 7 était organisé en deux pôles (Southern Hemisphere and Glbal Projects et c) et une division Corporate.

Dans ce contexte, John Evans, directeur des Opérations du groupe, et Øyvind Mikaelsen, désormais vice-président exécutif, en charge de l’activité commerciale du groupe, rapporteront dorénavant à Jean Cahuzac, dg de Subsea 7. Steve Wisely, jusqu’alors responsable du pôle Northern Hemisphere and Life of Field, sera nommé vice-président senior de la division I-Tech et rapportera à John Evans.

Ces mesures sont « une étape nécessaire pour maintenir notre compétitivité et préserver notre offre de base dans le contexte du cycle des prix du pétrole », a commenté Jean Cahuzac, directeur général de Subsea 7.

Image : Subsea7

Partager