Le siège social et des hauts cadres d’Areva perquisitionnés

2014-06-04T16:57:53+00:00

La Justice poursuit son travail dans l’affaire Uramin, du nom de cette société minière canadienne achetée à prix d’or par Areva, avant de diviser par cinq sa valeur comptable. Une dizaine de perquisitions ont été menées le 3 juin chez de hauts cadres du géant nucléaire français. Areva a de son côté confirmé la perquisition de son siège social par ces mêmes enquêteurs. Dysfonctionnement ou fraude ? Uramin, qui ambitionnait d’exploiter des gisements d’uranium dans plusieurs pays africains, avait été achetée par Areva 2,5 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros). Cette acquisition s’est avérée être peu judicieuse et le groupe français [ … ]