Nouveau rebondissement dans le feuilleton hydroélectrique

2014-02-05T12:17:19+00:00

Le gouvernement français chercherait à trouver un « plan B » à l’ouverture du parc hydroélectrique à la concurrence internationale. Selon des informations recueillies par l’AFP, l’Elysée privilégierait une option de Sociétés d’économies mixtes (SEM) pour bel et bien faire entrer des acteurs privés étrangers dans l’exploitation des barrages français tout en gardant le contrôle. « L’arbitrage final n’a toutefois pas encore été rendu et devrait intervenir durant la deuxième quinzaine de février (…) Les choses ont bougé, mais rien n’est stabilisé », a nuancé un partisan de ce projet. Pression européenne La privatisation de l’exploitation des barrages français est une ancienne exigence de la Commission européenne [ … ]