Décret Alstom : L’Etat reprend la main

2014-05-16T11:05:07+00:00

A l’initiative d’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, le gouvernement a élargit le champs de compétence du décret relatif aux investissements étrangers en France. Le texte, publié au Journal Officiel le 15 mai, étend le droit de véto de l’Etat à des entreprises dont l’activité est liée à « l’intégrité, sécurité et continuité de l’approvisionnement en électricité, gaz, hydrocarbures ou autre source énergétique », mais également la santé publique, le transport, les communications. L’Etat « doit avoir son mot à dire » estime le ministre. Outil de négociation Le renforcement du décret de 2005, introduit à l’époque par Dominique de Villepin, n’est pas une réelle surprise. [ … ]