Technip et FMC Technologies : une fusion pour créer « un leader mondial du secteur »

2016-05-27T17:16:35+00:00

TECHNIP lightbox_sur_un_navire_0Les groupes français Technip et américain FMC Technologies ont annoncé leur projet de rapprochement pour créer « un leader dans les domaines du subsea, surface et onshore/offshore ». La nouvelle entité, dénommée TechnipFMC, emploiera 49 000 personnes pour un chiffre d’affaires combiné de près de 20 milliards de dollars en 2015. Cette opération devrait être finalisée au début de 2017. 

Le futur groupe permettra de développer « une offre étendue et modulable sur ses marchés, de la conception à la livraison du projet et au-delà », ont expliqué conjointement Thierry Pilenko, pdg de Technip, et Doug Pferdehirt, pdg de FMC Technologies, le jeudi 19 mai lors d’une conférence de presse.

Les deux dirigeants ont insisté sur la complémentarité des technologies développées par leurs entreprise pour proposer « des solutions plus complètes qui redéfinissent la production et la transformation des hydrocarbures ». TechnipFMC réduira « considérablement les coûts de développement de ses clients, à la fois dans les champs existants et pour ceux en développement ».

D’un point de vue financier, cette fusion – réalisée par échange de titres – permettrait de « dégager des synergies de coûts avant impôt d’au moins 400 millions de dollars en année pleine en 2019 et les années suivantes ». Quant au carnet de commandes combiné de la nouvelle entité, il se situe à un niveau de 20 mds$ au 31 mars 2016.

Domiciliée à Londres, où est déjà implanté le siège social de Forsys Subsea, la co-entreprise des deux groupes dédiée aux architectures sous-marines, TechnipFMC sera organisée en cinq business units : Surface, Services Subsea, Produits, Projets Subsea et Onshore/Offshore. Elle disposera de trois sièges opérationnels (Paris, Houston et Londres) et son centre mondial de R&D sera implanté en France.

Thierry Pilenko, pdg de Technip, sera nommé président exécutif de la nouvelle entité, et Doug Pferdehirt, pdg de FMC Technologies, occupera le poste de directeur général.

Cette opération, qui devrait être finalisée au début de 2017, a également reçu le soutien de Bpifrance et d’IFPEN, actionnaires de Technip, a précisé Thierry Pilenko.

En décembre 2014, le groupe Technip avait renoncé à son projet d’acquisition du spécialiste des géosciences CGG.

Image : Technip.

 

 

 

 

 

Partager