Terminaux méthaniers : Engie veut céder sa filiale Elengy à GRTgaz

2017-01-24T10:04:09+00:00

elengy_fos_cavaou_lng_terminalEngie a annoncé avoir signé, avec la Société d’Infrastructures Gazières (SIG) et GRTgaz, un protocole d’accord visant à céder 100 % de sa filiale dédiée aux terminaux méthaniers au gestionnaire de réseau de transport de gaz. Cette opération, qui vise notamment à renforcer « la place de la France au cœur des échanges mondiaux de GNL », permettrait à Engie de réduire sa dette de 200 millions d’euros.

Opérateurs de trois terminaux méthaniers en France, Elengy est une filiale à 100 % d’Engie, alors que GRTgaz, gestionnaire de réseau de transport de gaz, est détenu à 75 % par Engie et à 25 % par SIG (elle-même co-entreprise de CNP Assurances et de la Caisse des Dépôts).

Pour les actionnaires respectifs de GRTgaz et d’Elengy, ce projet répond à la fois aux enjeux européens en matière d’infrastructures gazières et aux attentes des acteurs du marché, commente Engie dans un communiqué publié le 16 janvier 2017.

Cette rapprochement « s’inscrit dans un contexte de consolidation des infrastructures, essentiellement caractérisé par des acteurs de très grande taille intégrant plusieurs métiers de la chaîne gazière, terminaux GNL et transport en particulier », poursuit le groupe énergétique.

La transaction projetée, qui permettrait à Engie de réduire sa dette nette de 200 M€, « n’affectera pas la nature juridique des deux entités GRTgaz et Elengy et n’entraînera aucune conséquence pour les salariés des deux sociétés ».

Deuxième plus grand opérateur européen de terminaux GNL, Elengy dispose d’une capacité de regazéification de 21,25 milliards de m3 par an de gaz naturel et emploie 376 collaborateurs. De son côté, GRTgaz est le deuxième plus grand opérateur européen de transport de gaz, avec plus de 32 000 kilomètres de gazoducs et 3 000 collaborateurs.

Le quotidien Les Echos affirmait, en novembre dernier, que le rachat par GRTgaz d’Elengy, valorisée à 1,2 milliard d’euros, permettrait à Engie d’encaisser quelques 300 M€ de trésorerie.

Image : Elengy

 

 

Partager