Timide éclaircie sur les permis français

2013-06-20T11:16:10+00:00

C’est un symbole que certains n’hésiteront pas à utiliser. Le gouvernement Verts/Socialistes a publié dans le Journal Officiel (JO) de samedi dernier quatre licences pétrolières et gazières. Une timide main tendu au secteur qui, selon l’Union Française des Industries Pétrolières (Ufip), attend toujours la réponse pour 120 demandes en souffrance.

Recherche et mutations

Le premier arrêté autorise la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux, dit « Permis du pays du Saulnois », ainsi que sa « mutation » (changement de titulaire) au profit des sociétés Lundin International SA, GDF Suez E&P France SAS et Diamoco Energy SAS, conjointes et solidaires (Moselle).

Le deuxième autorise la mutation de la concession de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux, dite « Concession de Vic-Bilh » au profit des sociétés Vermilion REP SAS et Vermilion Exploration SAS, conjointes et solidaires.

Le troisième arrêté autorise la mutation de la concession de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux dite « Concession de Dommartin-Lettrée » au profit des sociétés Lundin International SA et Vermilion Exploration SAS, conjointes et solidaires.

Enfin, le dernier arrêté prolonge le permis exclusif de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux dit « Permis de Montargis » à la société Essence de Paris SAS (Loiret).

Par ailleurs, mardi, un autre arrêté au JO avait également autorisé la prolongation de la validité de la concession de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux dite « Concession d’Ile-du-Gord » à la société Petrorep SA (Seine-et-Marne).

Partager