Total a finalisé la modernisation de sa plateforme d’Anvers

2017-12-01T09:09:49+00:00

Total a inauguré le jeudi 30 novembre 2017 les nouvelles unités de sa plateforme intégrée de raffinage-chimie d’Anvers, en Belgique. Cette évènement marque la fin du programme de modernisation du site, lancé en 2013, qui a représenté un investissement de 1,1 milliard d’euros.

« Ce projet est emblématique de notre stratégie qui consiste à renforcer en permanence la compétitivité industrielle de nos grandes plateformes intégrées afin de les positionner parmi les meilleures de l’industrie », a expliqué Bernard Pinatel, dg Raffinage-Chimie de Total, dans un communiqué publié le 30 novembre 2017.

Le programme mené sur le site d’Anvers comportait deux réalisations majeures.

D’une part, la réalisation d’un nouveau complexe de raffinage (construction d’une unité de désasphaltage et d’un hydrocraqueur) pour convertir plus de fiouls lourds en produits légers à basse teneur en soufre. D’autre part, l’augmentation de la flexibilité des vapocraqueurs pour maximiser le traitement de matières premières à coût avantagé, explique le groupe français.

Cette dernière opération s’est concrétisée notamment par la construction d’une unité récupérant les gaz du raffinage pour les convertir en matière première pour les installations pétrochimiques.

« Les vapocraqueurs d’Anvers pourront traiter dorénavant jusqu’à 60 % de charges avantagées dérivées du gaz dont les prix sont moins élevés que le naphta issu du pétrole », a précisé Bernard Pinatel.

La plateforme raffinage-pétrochimie d’Anvers est le plus important complexe industriel de Total en Europe. Elle compte trois sites de production, formant une plateforme intégrée de raffinage, pour une capacité de 338 000 barils par jour, et de pétrochimie pour une capacité de 1,1 million de tonnes par an d’éthylène ; et emploie 1 700 personnes.

Image : Total/Michel Labelle

Partager