Total acquiert le danois Maersk Oil pour 7,45 mrds$ et devient le 2e opérateur en Mer du Nord

2017-08-31T10:34:36+00:00

Le groupe Total a annoncé le lundi 21 août 2017 le rachat de la société pétrolière Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollar auprès du danois A.P. Møller–Mærsk. Grâce à cette transaction en action et en dettes, le groupe français opérera plus de 500 000 bep/j de production en Mer du Nord.

L’accord signé entre les deux entités prévoit que  A.P. Møller-Mærsk recevra l’équivalent de 4,95 milliards de dollars en actions Total et que Total reprendra à son compte 2,5 milliards de dollars de dette de Maersk Oil, précise le groupe français dans un communiqué.

Selon son pdg, Patrick Pouyanné, « cette transaction représente une opportunité exceptionnelle pour Total d’acquérir, grâce à une transaction en actions, une entreprise avec des actifs de grande qualité et complémentaires dans de nombreuses régions clés où Total est déjà présent ».

« L’intégration des activités de Maersk Oil fera de Total le second opérateur en Mer du Nord, bénéficiant de positions majeures au Royaume-Uni, en Norvège et au Danemark, et augmentera la part d’actifs OCDE conventionnels dans notre portefeuille », a poursuivi le dirigeant.

Ainsi, « la combinaison des activités internationales très complémentaires de Total et de Maersk Oil dans le Golfe du Mexique aux Etats-Unis, en Algérie, en Afrique de l’Est, au Kazakhstan et en Angola créera également de la valeur au travers de synergies commerciales, opérationnelles et financières ».

Pour la major pétrolière, les principaux bénéfices de cette opération sont d’une part l’ajout d’environ 1 milliard de bep de réserves 2P/2C, dont 85% dans des pays OCDE (plus de 80 % en Mer du Nord), d’autre part une production supplémentaire, principalement constituée de liquides, de 160 000 bep/j) en 2018 (avec un potentiel de croissance à plus de 200 000 bep/j d’ici le début des années 2020), et enfin des synergies opérationnelles, commerciales et financières supérieures à 400 millions de dollars par an.

Au terme de cette opération, qui devrait être finalisée au premier semestre 2018 est sera effective au 1er juillet 2017, Total deviendra le deuxième opérateur dans l’offshore au nord-ouest de l’Europe, 7e région de production de pétrole et de gaz dans le monde, où il opérera plus de 500 000 bep/j de production.

Au Royaume-Uni et en Norvège, Total « intégrera des actifs de premier ordre de Maersk Oil », comme le champ de gaz opéré de Culzean (participation de 49,99 %) (image), proche du hub de Elgin-Franklin qu’il opère, et le développement du champ géant de pétrole de Johan Sverdrup (participation de 8,44 %).

Enfin, conclut Total, cette transaction ajoutera un nouveau hub de production dans le nord-ouest de l’Europe via la participation de 31,2 % dans les actifs opérés de DUC (Danish Underground Consortium) au Danemark, représentant une production d’environ 60 000 bep/j en quote-part en 2018.

Image : Maersk

 

Partager