Total cède sa filiale de chimie de spécialités Atotech pour 3,2 mds$

2016-10-18T15:04:00+00:00

Total Anvers / Ed Alcock / MYOP DiffusionLe groupe pétrolier Total a annoncé la cession de sa filiale Atotech, leader mondial de la chimie de métallisation, au fonds d’investissements américain Carlyle pour
3,2 milliards de dollars (2,9 milliards d’euros). Le géant français a pour objectif de céder 10 milliards d’euros d’actifs sur la période 2015-2017, dont des activités de chimie de spécialités jugées « non stratégiques« .

Caryle est un fonds d’investissements de premier plan dans le domaine de la chimie qui, par sa connaissance approfondie des métiers d’Atotech, sera bien positionné pour créer de la valeur (pour l’entreprise) et saura l’accompagner dans la poursuite de ses opérations, de ses clients et de ses salariés, a indiqué Total dans un communiqué publié le 7 septembre 2016.

« Cette opération s’inscrit dans le cadre de la gestion de portefeuille de Total, qui vise à aligner la base d’actifs du groupe sur son ambition business », a commenté Patrick Pouyanné, pdg de Total, cité dans le même communiqué. « Elle contribue également au programme de cession de 10 milliards de dollars sur la période 2015-2107 annoncé par le groupe ».

En 2015, le groupe pétrolier avait finalisé la vente de Bostik à Arkerma pour 1,74 milliards d’euros.

Filiale de Total depuis 1993, Atotech est présente sur les marchés de l’électronique et du traitement de surfaces pour différentes industries. Elle emploie plus de 4000 personnes, réparties dans plus de 40 pays, et dispose de 18 sites de production. En 2015, Atotech a réalisé un chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros.

Le groupe Carlyle gère un portefeuille de 178 mds$.

Image : Total

Partager