Total : des résultats en chute au T1 et un moindre niveau d’investissements en 2016

2016-04-27T11:13:23+00:00

TOTAL Gonfreville 49223Le groupe Total, qui a annoncé une chute de 37 % de son bénéfice net au
1er trimestre 2016 à 1,6 milliard de dollars, limitera ses investissements « en dessous de 19 mds$ » pour cette année. Sur cette même période, la branche raffinage-chimie améliore ses résultats malgré une baisse des marges de raffinage à 35 $/t, « grâce à un taux d’utilisation des sites historiquement élevé de 94 % et des marges de pétrochimie favorables »

« Malgré une baisse de 37 % du Brent à 34 $/b, le résultat net ajusté du groupe s’établit à 1,6 md$ », a commenté son pdg Patrick Pouyanné, cité dans un communiqué publié le 27 avril.

« L’amont tire parti d’un portefeuille qui bénéficie de coût de production les plus bas des majors », a ajouté le dirigeant. Conformément aux annonces faites en février dernier, la compagnie a poursuivi sa stratégie de croissance de sa production qui affiche + 4 % à 2,479 millions de barils équivalent pétrole par jour (Mbep/j) sur le premier trimestre 2016.

Cette croissance résulte notamment du démarrage et de la montée en puissance de nouveaux projets, notamment Termokarstovoye (Sibérie), Laggan-Tormore (Royaume-Uni), Surmont (Canada), Lianzi (Angola), Gladstone LNG (Australie) et Moho Phase 1b (Congo).

Cette année, la production devrait croître également de 4 % avec le démarrage « en milieu d’année » des projets Angola LNG et Incahuasi (Bolivie), et le redémarrage de la production à Kashagan (Kazakhstan) après des travaux effectués sur un gazoduc.

Poursuivant « sa mobilisation sur la maîtrise des dépenses », Total a annoncé sa volonté de limiter ses investissements à un niveau inférieur à 19 mds$ en 2016, contre « environ » 19 mds$ annoncé en février dernier.

Pour ce qui est de l’aval, la branche raffinage-chimie a réalisée une bonne performance avec des volumes raffinés en hausse de 5 % et un taux d’utilisation « remarquable » de 94 %. Le résultat net opérationnel ajusté s’établit à 1,83 mds$ en hausse de 3 %.

Total a enfin indiqué que le montant des cessions réalisées au premier trimestre s’élevait à 885 millions de dollars, « essentiellement constituées de la vente du réseau de transport de gaz Fuka en mer du Nord’.

Image : Total

Partager