Total entre dans l’offshore sud-africain

2013-10-01T10:06:55+00:00

Total a annoncé le 30 septembre avoir acquis la majorité des parts dans un bloc offshore au large de l’Afrique du sud. Le groupe dirigé par Christophe de Margerie devient pour la première fois opérateur d’un permis dans l’offshore sud-africain. La compagnie a obtenu l’accord des autorités sud-africaines pour l’acquisition des 50 % dans le permis 11B/12B auprès de CNR International (South Africa) Ltd, filiale détenue par Canadian Natural Resources Limited. Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie de Total de développer sa présence en exploration-production dans les pays encore sous-explorés à fort potentiel de croissance.

Bassin d’Outeniqua

Bassin d'Outeniqua (c) Total

Bassin d’Outeniqua (c) Total

Ce permis se situe dans le bassin de l’Outeniqua, à environ 175 km au sud des côtes sud-africaines et s’étend sur une superficie de 19 000 kilomètres carrés, par des profondeurs d’eau de 200 à 1 800 mètres.

Total devient opérateur du bloc 11B/12B et prévoit de forer un puits d’exploration en 2014. Marc Blaizot, directeur Exploration du groupe déclare : « Notre entrée en tant qu’opérateur sur ce domaine d’exploration frontière illustre notre volonté de nous positionner sur des thématiques nouvelles. Le deep-offshore sud-africain, notamment le bassin de l’Outeniqua est encore une des rares zones offshore africaines sous-explorées. Les découvertes effectuées récemment sur la marge symétrique dans l’archipel des Malouines (Falklands) ainsi que les prospects déjà identifiés sur la zone ouvrent des perspectives très prometteuses. Les résultats du premier forage seront déterminants pour la suite des opérations notamment en termes d’opérabilité dans des conditions de mer particulièrement dures. En tant qu’opérateur, nous pourrons cependant nous appuyer sur notre compétence reconnue dans le deep-offshore et bénéficier de notre expérience acquise dans les mers difficiles comme la mer du Nord et la mer de Barents, pour rapidement évaluer le potentiel de cette zone ».

Total en Afrique du Sud

Présent en Afrique du Sud depuis 1954, Total y est aujourd’hui le 5ème distributeur pétrolier, avec 3,1 millions de tonnes (Mt) de produits vendus chaque année, un réseau de 528 stations-service – ce qui en fait le plus important du groupe hors d’Europe –, et une participation de 36,6 % dans la raffinerie de Natref aux côtés de Sasol. La compagnie est également le 3ème distributeur de GPL ainsi que le 5ème exportateur de charbon du pays.

La filiale solaire du groupe, SunPower, est présente sur les marchés des centrales solaires au sol et de l’off-grid en Afrique du Sud. Elle construit actuellement deux centrales solaires près de Douglas dans la province du Cap-du-Nord. Total développe par ailleurs des programmes d’électrification rurale décentralisée à travers la société KES (KwaZulu Energy Services). La filiale Exploration-Production, nouvellement créée, est basée au Cap.

Partager