Total et le BRGM signent un accord cadre de recherche

2015-12-22T12:10:56+00:00

Le groupe Total et le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) ont annoncé avoir signé un accord cadre « afin de structurer pour les cinq ans à venir leurs activités de recherche communes en géologie ». 45 chercheurs seront mobilisés, pour un investissement de 19 millions d’euros, financés à hauteur de 70% par le groupe pétrolier.

Cet accord, intitulé Convergence, a vocation à créer un cadre stratégique de coopération susceptible d’héberger différents projets et d’accueillir des partenaires tiers (universités, CNRS…), précise le BRGM dans un communiqué publié le 21 décembre, ajoutant que deux projets ont pour l’instant été initiés dans ce cadre.

Le premier, nommé Orogen, permettra de mieux saisir la dynamique de chaînes de montagne comme les Pyrénées, à l’origine de roches et bassins favorables aux hydrocar­bures conventionnels. Le second, Source to sink, vise une meilleure compréhension des processus d’érosion qui conduisent à la formation des bassins sédimentaires.

Pour le BRGM cette convention s’inscrit « dans le cadre d’une recherche structurée autour de la géologie », précise également l’institut de recherche. Elle sera complémentaire au projet de Référentiel géologique de la France (RGF) que coordonne l’organisme pour établir une carte de notre sous-sol en trois dimensions, en com­mençant par les Pyrénées.

Enfin, cet accord Convergence vise à fédérer l’essentiel des actions conduites en commun par les deux partenaires afin de donner la plus grande visibilité et cohérence à leur coopération.

Partager